AccueilAllemagneBade
Margraviats puis Grand-Duché de Bade
Nota : L'évolution héraldique des Margraviats de Bade est parmi les plus complexes de l'héraldique allemande. J'ai essayé de rendre celle-ci du mieux possible selon la documentation en ma possession, mais il est fort probable, que plusieurs erreurs ou omissions subsistent. Toute information complémentaire est bienvenue.
ArmesArmes des branchesSituation en 1914



Armes

Bade
D'or, à la bande de gueules.

Armes des branches
Au XIIème siècle le Margraviat de Bade est divisé entre la Banche des Margraves de Bade stricto sensu et celle des Margrave de Hochberg (Hachberg) et Sausenberg éteinte en 1503.

Margraviat de Bade-Hochberg-Sausenberg
Ecartelé : 1, de Bade; 2, de Hochberg; 3, de Röteln; 4, de Badenweiler
Dans le courant du XVème siècle, l'on trouve dans les différentes branches les armes suivantes :

Margraviat de Bade
Ecartelé : 1, de Badenweiler; 2, Röteln; 3, de Hochberg; 4, de Neuenbourg (Neufchâtel); sur-le-tout de Bade.

Margraviat de Bade
Ecartelé : 1 et 4, de Bade, 2 et 3, de Sponheim.
A la mort en 1527 du Margrave Christophe Ier de Bade, ses possessions sont divisées entre ses trois fils, Bade-Bade pour Bernard IV, Bade-Sponheim pour Christophe Ier (qui ne fera pas souche) et Bade-Durlach pour Ernest Ier.
Bade-Bade

Bade-Bade
- à partir du XVIème siècle -
Ecartelé : 1, de Sponheim-Kreutznach; 2, contre-écartelé : a et d, de Neu-Eberstein; b et c, d'Alt-Eberstein; 3, parti de Geroldseck et de Lähr; 4, de Sponheim-Starkenberg; sur-le-tout de Bade.

Bade-Bade
- à partir du XVIIème siècle -
Coupé de deux : I, parti de deux : 1, de Sponheim-Kreutznach; 2, coupé d'Alt-Eberstein et de Neu-Eberstein; 3, de Hochberg; II, parti de Badenweiler et de Sausenberg; III, parti de trois; 1, de Röteln; 2, de Geroldseck; 3, de Lähr; 4, de Sponheim-Starkenberg; sur-le-tout de Bade.
Bade-Sponheim

Bade-Sponheim
Ecartelé : 1, de Sponheim-Kreutznach; 2, de Sponheim-Starkenberg; 3, de Neu-Eberstein; 4, parti de Geroldseck et de Lähr; sur-le-tout de Bade.
Bade-Durlach

Bade-Durlach
- à partir du XVIème siècle -
Ecartelé : 1, de Hochberg; 2, de Sausenberg; 3, de Badenweiler; 4, de Röteln; sur-le-tout de Bade.

Bade-Durlach
- à partir du XVIIème siècle -
Coupé de deux : I, parti de deux : 1, de Hochberg; 2, de Sausenberg; 3, de Sponheim-Kreutznach; II parti d'Alt-Eberstein et de Neu-Eberstein; III, parti de trois; 1, de Badenweiler; 2, de Röteln; 3, de Geroldseck; 4, de Lähr; sur-le-tout de Bade.
En 1771, la branche de Bade-Bade s'éteint, ce qui permet au Margrave Charles-Frédéric de Bade-Durlach (+1811) de réunir l'ensemble des possessions familiales. Dans la confusion des guerres de la Révolution française, celui-ci obtient en 1803 le rang d'Electeur de Bade, en même temps qu'une extension territoriale.

Electorat de Bade
Coupé de trois, parti de trois : 1, de Strasbourg; 2, de Sausenberg; 3, coupé de Neu-Eberstein et d'Alt-Eberstein; 4, d'Odenheim; 5, de Gengenbach; 6, en forme de sur-le-tout avec 7, 10 et 11, de Hochberg; 7, de Palatinat du Rhin (avec des couleurs incorrectes); 8, de Salem; 9, de Petershausen; 10, de l'Evêché de Constance; 11, de Spire; 12, de Röteln; 13, parti de Badenweiler et de Geroldseck; 14, parti de Lähr et de Hanau; 15, de Reichenau; 16, d'Ohringen; sur-le-tout-du-tout, de Bade.
En 1806, sous l'impulsion de Napoléon, l'Electeur Charles-Frédéric de Bade reçoit le titre de Grand-Duc de Bade, ainsi qu'une nouvelle extension territoriale (lui conférant un territoire d'un seul morceau), et surtout de nouvelles armes, qu'il faut bien considérer comme une sorte "d'OVNI héraldique". Celles-ci seront utilisées jusque vers 1830, date à laquelle les armes historiques seront réadoptées.

Grand-Duché de Bade
- à partir de 1806 -
D'or, à douze cotices de gueules; sur-le-tout taillé; 1, de pourpre à la bande d'or; 2, de gueules, au lion contourné d'or.

Grand-Duché de Bade
- à partir de 1830 -
De Bade.