AccueilAllemagneEmpire d'Allemagne
Empire d'Allemagne
1871 - 1918
OrganisationAllemagne 1914

Organisation
Fondé à Versailles en 1871, l'Empire d'Allemagne était constitué de 23 états, 3 villes libres et 1 territoire d'Empire (Reichsland), ayant chacun ses propres souverains et bénéficiant d'une plus ou moins grande indépendance.
Lesdits états désignaient à leur tour l'Empereur d'Allemagne, lequel était systématiquement le Roi de Prusse, en tant que souverain du plus important Royaume de l'Empire.

Les états se répartissaient de la manière suivante :
4 Royaumes : Prusse, Bavière, Saxe, Wurtemberg
6 Grands-Duchés : Bade, Hesse, Mecklembourg-Schwerin, Mecklembourg-Strélitz, Oldenbourg, Saxe-Weimar-Eisenach
5 Duchés : Anhalt, Brunswick, Saxe-Altenbourg, Saxe-Cobourg-Gotha, Saxe-Meiningen-Hildbourghausen
7 Principautés : Lippe, Reuss-Greiz, Reuss-Schleiz, Schaumbourg-Lippe, Schwarzbourg-Rudolstadt, Schwarzbourg-Sondershausen, Waldeck et Pyrmont
3 Villes Libres : Brême, Hambourg, Lübeck
1 Territoire d'Empire : Alsace-Lorraine (en tant que "Reichsland", l'Alsace-Lorraine était sous administration impériale directe et non directement rattachée à l'un quelconque des états membres)

Au sein même de l'Empire, chaque état ne bénéficiait pas du même régime d'autonomie. Si l'Empereur concentrait les pouvoirs pour tout ce qui touchait à la diplomatie, à la guerre, aux douanes, et aux postes, les pouvoirs des autres souverains étaient variables. D'une part, il avait été institué en 1871, en même temps qu'était constitué l'Empire, une Union d'Allemagne du Sud rassemblant les Royaumes de Bavière et de Wurtemberg et les Grands-Duchés de Bade et de Hesse (pour ce dernier simplement sa partie méridionale) qui accordait à ses membres une plus large autonomie au sein de l'Empire que celle accordée aux états d'Allemagne du Nord. D'autre part, à côté de cette première particularité, chaque état bénéficiait d'un régime propre. Ainsi, les Rois de Bavière et dans une moindre mesure ceux de Wurtemberg et de Saxe conservait en temps de paix le contrôle sur leur propre armée (en temps de guerre, l'Empereur recevait les pleins pouvoirs), l'administration de leurs chemins de fers... D'autres au contraire n'avaient presqu'aucune autonomie. Ainsi, le petite Principauté de Waldeck et Pyrmont était sous administration directe de la Prusse, son Prince ne conservant que le contrôle des cultes et des domaines, d'autres comme les Principautés Reuss, ou les Duchés de Saxe voyaient leur contingents militaires purement et simplement intégrés dans les régiments prussiens, leur souverains ne conservant qu'une garde personnelle chargée des palais.

D'un point de vue politique, l'organisation des différents états variait énormément. Ainsi, on trouvait à la fois des monarchies parlementaires, dont le degré de démocratie était comparable à ceux de la Grande-Bretagne ou de la France, c'était par exemple le cas du Grand-Duché de Bade ou à un degré légèrement moindre, des Royaumes de Wurtemberg ou de Bavière. Des républiques de forme démocratique teintée d'oligarchie, pour ce qui concerne les trois villes libres. Des monarchies avec un système électoral de type censitaire ou a collèges, comme en Prusse et enfin des monarchies quasi-absolues ou le parlement n'a qu'un pouvoir limité à l'execution et non au contrôle, comme c'était le cas dans les Grands-Duchés de Mecklembourg. Le système apparait d'autant plus hétérogène, que venait se rajouter sur chacun de ces régimes, le régime impérial (fédéral), basé sur le suffrage universel et le contrôle du gouvernement par le parlement pour les domaines de sa responsabilité, de sorte que le vote de certains, à commencer par celui des sujets prussiens, avait plus de poids au niveau impérial qu'au niveau de leur l'état.

D'un point de vue administratif, la capitale de l'Empire était Berlin (également capitale de la Prusse). Y siégeaient la Chancellerie Impériale (gouvernement), le Reichstag (assemblée représentive de la population élue au suffrage universel) et le Bundesrat (assemblée représentative des états). La Cour Suprême Impériale siégeait pour sa part à Leipzig (en Royaume de Saxe). Le Mark était la monnaie commune de l'Empire.

Allemagne 1914
Royaume de Prusse
Royaume de Bavière
Royaume de Saxe
Royaume de Wurtemberg

Grand-Duché de Bade
Grand-Duché de Hesse
Grand-Duché de Mecklembourg-Schwérin
Grand-Duché de Mecklembourg-Strélitz
Grand-Duché de Oldenbourg
Grand-Duché de Saxe-Weimar-Eisenach

Duché d'Anhalt
Duché de Brunswick
Duché de Saxe-Altenbourg
Duché de Saxe-Cobourg-Gotha
Duché de Saxe-Meiningen-Hildbourghausen

Principauté de Lippe
Principauté de Reuss-Greiz
Principauté de Reuss-Schleiz
Principauté de Schaumbourg-Lippe
Principauté de Schwarzbourg-Rudolstadt
Principauté de Schwarzbourg-Sondershausen
Principauté de Waldeck et Pyrmont

Ville libre de Brême
Ville libre de Hambourg
Ville libre de Lübeck