AccueilBalkansSerbie
Serbie
ArmesArmes des SouverainsSouverains
Armes


La Serbie trouve son origine territoriale dans la région de la Morava. Placée alternativement sous les influences bulgare et byzantine, en 1185, Etienne Ier Nemanya, Joupan (Prince) de Serbie déclare l'indépendance de la Serbie. En 1217, son fils Etienne II prend le titre de Roi de Serbie, et en 1346, Etienne IX Douchan (Ouroch IV) celui d'Empereur des Serbes. Le règne d'Etienne IX marque l'apogée territoriale de la Serbie, mais la fin du XIVème siècle est marque aussi l'arrivée des Ottomans dans les Balkans, si bien qu'en 1389, à la fameuse bataille de Kosovo les armées chrétiennes sont battues par les Turcs. Jusqu'en 1459, la Serbie conservera une certaine autonomie au sein de l'Empire Ottoman, avant d'y être purement et simplement annexée.
En 1804, un soulèvement mené par Georges "le Noir" (Karageorges) permet à celui-ci de se proclamer Prince de Serbie, mais Milos Obrénovitch, avec le soutien turc, organise bientôt une contre-révolution et après l'assassinat de Karageorges, obtient l'autonomie de la Principauté de Serbie à son profit. Cette période marque le début de la rivalité entre les Karageorgevitch et les Obrénovitch. En 1830, le Sultan tranche provisoirement la question en reconnaissant les Obrénovitch seuls Princes légitimes de Serbie. Toutefois, après l'échec des réformes menées par Michel III Obrénovitch, celui-ci abdique en 1842, ce qui permet à Alexandre Ier Karageorgevitch d'accéder au trône. Il obtient la reconnaissance, par les Puissances, de l'indépendance de la Serbie, cependant, sa position pro-autrichienne, lui vaut les inimitiés d'une partie de la classe dirigeante serbe qui le contraint à son tour à abdiquer en 1859, en faveur du vieux Milos (il avait abdiqué en 1839), marquant ainsi le retour des Obrénovitch au pouvoir.
Ceux-ci garderont le pouvoir jusqu'au coup d'état, qui en 1903 porte Pierre Ier Karageorgevitch (fils d'Alexandre Ier) sur le trône. Après la 1ère Guerre Mondiale, la Serbie sera territorialement largement récompensée en recevant la Croatie, la Slovénie, la Bosnie-Herzégovien, qui tous appartenaient à l'Autriche, mais aussi le Monténégro, bien que ce dernier ait combattu dans le camp des Alliés, permettant de former un nouveau Royaume des Serbes, Croates et Slovènes, bientôt renommé Royaume de Yougoslavie.


Serbie
De gueules, à la croix d'argent, cantonnée de quatre briquets du même,
adossés deux à deux.


Maison Nemanya
De gueules, à l'aigle bicéphale d'argent, couronnée, becquée, languée et membrée d'or, à deux fleurs de lys du même sous les deux pattes.


Armes des Souverains


Principauté de Serbie - sous les Obrénovitch
De Serbie.


Principauté puis Royaume de Serbie - sous les Karageorgevitch
De Nemanya, chargé en coeur d'un écusson de Serbie.