AccueilPéninsule ibériqueEspagne
Espagne
Remerciements à Roberto Diviccaro et à Jesús Barral de Guérin y Rouco.
Armes des SouverainsSouverains



Armes des Souverains


A partir du mariage en 1469 de Ferdinand II d'Aragon avec Isabelle de Castille
Ecartelé : 1 et 4, contre-écartelé de Castille et de Léon; 2 et 3,
parti d'Aragon et de Sicile.


Les mêmes après
1492 et la prise de Grenade
Ecartelé : 1 et 4, contre-écartelé de Castille et de Léon;
2 et 3, parti d'Aragon et de Sicile;
enté en pointe de Grenade.

Ferdinand V d'Aragon après 1504

Ecartelé : 1 et 4, contre-écartelé de Castille et de Léon;
2 tiercé en pal d'Aragon de Naples et de Jérusalem; 3, parti d'Aragon et de Sicile;
enté en pointe de Grenade.

Philippe Ier le Beau (1478-1506)
Duc titulaire de Bourgogne
et Roi d'Espagne (du chef de sa femme la Reine Jeanne la Folle)
Ecartelé : 1, d'Autriche; 2, de Bourgogne moderne;
3, de Bourgogne ancien; 4, de Brabant;
sur-le-tout, parti de Flandre et de Tyrol.

Charles Ier (-Quint) (1500-1558)
Roi d'Espagne, Roi des Romains puis Empereur Germanique
Coupé : I, parti : 1, écartelé de Castille et de Léon; 2, parti d'Aragon et de Sicile; enté en pointe du coupé de Grenade; II, écartelé : 1, d'Autriche; 2, de Bourgogne moderne; 3, de Bourgogne ancien; 4, de Brabant; sur-le-tout du coupé parti de Flandre et de Tyrol.

A partir de Philippe II (1527-1598)
Roi d'Espagne, puis aussi Roi de Portugal
Coupé : I, parti : 1, écartelé de Castille et de Léon; 2, parti d'Aragon et de Sicile; enté en pointe du coupé de Grenade; sur-le-tout du coupé de Portugal; II, écartelé : 1, d'Autriche; 2, de Bourgogne moderne; 3, de Bourgogne ancien; 4, de Brabant; sur-le-tout du coupé parti de Flandre et de Tyrol.

A partir de Philippe V (1683-1746)
Duc d'Anjou, puis Roi d'Espagne
Ecartelé : 1 et 4, de Castille; 2 et 3, de Léon; enté en pointe de Grenade;
sur-le-tout d'Anjou.

Grandes armes à partir de Philippe V
Coupé de deux :
I, parti de trois : 1, d'Aragon; 2, de Sicile; 3, d'Autriche; 4, de Bourgogne moderne;
II, parti de Naples et de Toscane;
III, parti de Bourgogne ancien et de Brabant;
enté en pointe parti de Flandre et de Tyrol;
sur-le-tout, des armes précédentes.

Grandes armes à partir de Charles III
Coupé de deux :
I, parti de trois : 1, d'Aragon; 2, de Sicile; 3, d'Autriche; 4, de Bourgogne moderne;
II, parti de Farnèse et de Toscane;
III, parti de Bourgogne ancien et de Brabant;
enté en pointe parti de Flandre et de Tyrol;
sur-le-tout, comme précédemment.

Joseph Bonaparte (1771-1845)
Roi de Naples, puis Roi d'Espagne
Parti de un et coupé de deux : 1, de Castille; 2, de Léon; 3, d'Aragon;
4, de Navarre; 5, de Grenade; 6, des possessions américaines;
sur-le-tout de Napoléon.

Amédée de Savoie (1845-1890)
Duc d'Aoste puis Roi d'Espagne

Ecartelé : 1, de Castille; 2, de Léon; 3, d'Aragon; 4, de Navarre;
enté en pointe de Grenade;
sur-le-tout de Savoie.

Alphonse XII (1857-1885)
Roi d'Espagne
Ecartelé : 1, de Castille; 2, de Léon; 3, d'Aragon; 4, de Navarre;
enté en pointe de Grenade;
sur-le-tout d'Anjou.

Alphonse XIII (1886-1941)
Roi d'Espagne
Ecartelé : 1, de Castille; 2, de Léon; 3, d'Aragon; 4, de Navarre;
enté en pointe de Grenade;
sur-le-tout de France (le sur-le-tout d'Anjou est remplacé par celui de France suite au décès en 1936, d'Alphonse de Bourbon, Duc de San Jaime, jusque là aîné de la Maison de Bourbon et prétendant carliste à la Couronne espagnole).

Jean Charles Ier (Juan Carlos) (1938-)
Roi d'Espagne
Ecartelé : 1, de Castille; 2, de Léon; 3, d'Aragon; 4, de Navarre;
enté en pointe de Grenade;
sur-le-tout d'Anjou.

Souverains d'Espagne


Ferdinand II (1452-1516)
Roi d'Aragon
Isabelle Ière (1451-1504)
Reine de Castille et de Léon

Les "Rois Catholiques" n'ont qu'une fille qui leur survit, Jeanne "la Folle", épouse de Philippe "le Beau" de Habsbourg, Duc de Bourgogne. Par ce mariage la Couronne d'Espagne passe au fils de Philippe "le Beau", le fameux Charles Ier, futur Empereur Charles V "Quint".



Charles Ier de Habsbourg (1500-1558)
Archiduc d'Autriche, Roi d'Espagne (1516 - petit-fils des précédents)
Roi des Romains, puis Empereur Germanique (Charles V "Quint")


Philippe II de Habsbourg (1527-1598)
Roi d'Espagne (1556 - abdication de son père le précédent) et Roi de Portugal


Philippe III de Habsbourg (1578-1621)
Roi d'Espagne (1598 - fils du précédent) et Roi de Portugal


Philippe IV de Habsbourg (1605-1665)
Roi d'Espagne (1621 - fils du précédent), et Roi de Portugal (jusqu'en 1640)


Charles II de Habsbourg (1661-1700)
Roi d'Espagne (1665 - fils du précédent)

Charles II n'ayant pas d'enfant, et aucun héritier en ligne masculine de Charles Quint ne subsistant, sa succession ouvre une grave période de crise. Parmi les héritiers en ligne féminine, deux dominent, Philippe de France, Duc d'Anjou, petit-fils du Roi Louis XIV de France, descendant en ligne féminine de Philippe IV, et Charles de Habsbourg, Archiduc d'Autriche et futur Empereur Charles VI, descendant en ligne féminine de Philippe III. Après tractations, Charles II choisit pour héritier le Duc d'Anjou, mais suite à une problème de renonciation (exigée par les Puissances européennes) de ce dernier à la Couronne de France, les choses s'enveniment et un conflit ouvert se déclare entre la France et les principales Puissances. Le conflit, sanglant, dure plusieurs années pour finir par la confirmation du choix initial, assortie de la renonciation au cumul des Couronnes d'Espagne et de France.



Philippe V de Bourbon (1683-1746)
Roi d'Espagne (1700)


Louis Ier de Bourbon (1707-1724)
Roi d'Espagne (1724 - abdication de son père le précédent)


Philippe V de Bourbon (1683-1746)
Roi d'Espagne (1724 - retour au pouvoir sur décès de son fils le précédent)


Ferdinand VI de Bourbon (1713-1759)
Roi d'Espagne (1746 - fils du précédent)


Charles III de Bourbon (1716-1788)
Duc de Parme, puis Roi de Naples,
puis Roi d'Espagne (1759 - demi-frère du précédent)


Charles IV de Bourbon (1747-1819)
Roi d'Espagne (1788 - fils du précédent)

En 1808, Charles IV est forcé, sous la pression de Napoléon, d'abdiquer au profit de son fils Ferdinand VII. Puis par une sombre histoire, Napoléon attire le jeune Ferdinand à Bayonne, et dans le même temps organise un retour au pouvoir de Charles IV, le temps pour celui-ci "d'offrir librement" la Couronne d'Espagne à Joseph Bonaparte, frère ainé de l'Empereur Napoléon Ier.



Ferdinand VII de Bourbon (1784-1833)
Roi d'Espagne (1808 - abdication de son père le précédent)


Joseph Napoléon (1768-1844)
Roi de Naples et de Sicile, puis Roi d'Espagne (1808)


Ferdinand VII de Bourbon (1784-1833)
Roi d'Espagne (1814 - restauration)

Ferdinand VII n'eut que des filles de ses quatre mariages. Ce qui à sa mort, provoque une nouvelle crise de succession. Il était acquis qu'en Espagne, les titres sont transmissibles par les femmes, mais le problème était de savoir quelle priorité cette transmission pouvait avoir sur la transmission par les hommes. Le problème est d'autant plus marqué, que l'héritière de Ferdinand VII, l'Infante Isabelle n'a que 3 ans au décès de son père, ce qui va affermir les prétentions de l'héritier mâle, l'Infant Charles (Don Carlos), Comte de Molina. Il s'en suit une guerre civile de 7 ans (Guerres Carlistes) qui aboutit à la reconnaissance précaire des droits d'Isabelle.



Isabelle II de Bourbon (1830-1904)
Reine d'Espagne (1833 - fille du précédent)

En 1868, le Général Prim, détenteur effectif du pouvoir, organise un coup d'Etat, qui force la Reine Isabelle à l'exil, puis en 1870 à l'abdication. La Couronne d'Espagne est alors proposée à plusieurs Princes européens, et c'est le Prince Amédée de Savoie, Duc d'Aoste et fils cadet du Roi d'Italie, qui est élu.



Amédée Ier de Savoie (1845-1890)
Duc d'Aoste, Roi d'Espagne (1870 - élection)

Malgré son élection, Amédée ne parvient pas à combattre une opposition grandissante, soit légitimiste, partisante du fils d'Isabelle II, l'Infant Alphonse, soit carliste, partisante du Duc de Madrid, petit-fils de l'Infant Charles. Devant cette situation, Amédée abdique et rentre en Italie, ce qui ouvre une nouvelle période de guerre civile entre les Carlistes, solidement implantés en Navarre et Pays-Basque et les Légitimistes, maître de la Castille et de la majeure partie sud de la péninsule. Au final, essentiellement par un choix de l'armée, c'est l'infant Alphonse qui l'emporte et monte sur le Trône en 1874, sous le titre d'Alphonse XII.



Alphonse XII de Bourbon (1857-1885)
Roi d'Espagne (1874 - restauration)


Alphonse XIII de Bourbon (1886-1941)
Roi d'Espagne (1886 - fils du précédent)

A partir de 1923, le pouvoir effectif en Espagne est accaparé par le Général Primo de Rivera, véritable dictateur, qui par sa politique provoque un mécontement si important, qu'en 1931 la République finit par être proclamée, ce qui provoque l'exil du Roi (sans abdication de celui-ci).
En 1936, un soulèvement militaire lancé depuis le Maroc espagnol par le Général Franco, provoque une nouvelle guerre civile, aboutissant en 1939 à la prise du pouvoir par ce Général. Franco gardera le pouvoir jusqu'en 1975, mais vers la fin de sa vie, celui-ci organise sa succession en préparant le retour au Trône de l'Infant Jean Charles (Juan Carlos), petit-fils du Roi Alphonse XIII.



Jean Charles Ier de Bourbon (1938-)
Roi d'Espagne (1975 - restauration)