AccueilItalieMantoue
Mantoue
ArmesArmes des SouverainsSouverains



Armes

Mantoue - Ville et République urbaine
D'argent, à la croix de gueules.

Armes des Souverains
Au début du XIIème au début du XIVème siècle, Mantoue est une République urbaine. Puis, dans le cadre de la lutte entre les Guelfes et les Gibelins, elle passe en 1308 sous l'autorité des Bonacolsi (Guelfes), avant que ceux-ci ne soit supplantés en 1328 par les Gonzague (Gibelins).

Maison Bonacolsi - Armes familiales
De gueules, à trois fasces d'or (alias d'or, à trois fasces de gueules).

Maison de Gonzague - armes familiales
Fascé (6 alias 8) d'or et de sable.

François de Gonzague (1366-1407)
Capitaine de Mantoue

- en 1389, par concesssion de Jean-Galéas Visconti, Seigneur de Milan, son beau-père -
Ecartelé : 1 et 4, de Gonzague; 2 et 3, de Milan.

François Ier de Gonzague (1366-1407)
Capitaine de Mantoue

- A partir de 1394, par concession de Wenceslas IV, Roi de Bohême et Empereur Germanique -
Ecartelé : 1 et 4, de Gonzague; 2 et 3, de Bohême.

A partir de Jean-François de Gonzague (1395-1444)
Marquis de Mantoue

- après 1432, quand l'Empereur Sigismond nomme Jean-François de Gonzague, Marquis de Mantoue -

D'argent, à la croix pattée de gueules, cantonnée de quatre aigles de sable, au vol abaissé (évoluera en en vol normal), becquées et membrées de gueules.
(Egalement portée avec le blason de 1394 en sur-le-tout)

A partir de François II de Gonzague (1466-1519)
Marquis de Mantoue et Gonfalonier de l'Eglise (titre reçu en 1510)
Du Marquisat de Mantoue, au pal de Gonfalonier de l'Eglise brochant sur la croix;
sur-le-tout écartelé : 1 et 4, de Gonzague; 2 et 3, de Bohême.

A partir de Frédéric II de Gonzague (1500-1540)
Duc de Mantoue (titre reçu en 1530)
Du Marquisat de Mantoue, sur-le-tout écartelé : 1 et 4, de Gonzague; 2 et 3, de Bohême.

A partir de Guillaume de Gonzague (1538-1587)
Duc de Mantoue et de Montferrat
Le Marquisat de Montferrat acquis suite au mariage en 1530 de Frédéric II avec Marguerite Paléogue, héritière du Montferrat et élevé en 1575 au rang de Duché pour Guillaume de Gonzague.
Du Marquisat de Mantoue, sur-le-tout coupé de deux et parti de deux : 1, de l'Empire d'Orient; 2, de Bohême; 3, de Gonzague; 4, de Jérusalem; 5, d'Aragon; 6, de Montferrat; 7, de Saxe; 8, de Bar; 9, de Constantinople.

A partir de Guillaume de Gonzague (1538-1587)
Duc de Mantoue et de Montferrat
Le Marquisat de Montferrat acquis suite au mariage en 1530 de Frédéric II avec Marguerite Paléogue, héritière du Montferrat et élevé en 1575 au rang de Duché pour Guillaume de Gonzague.
Du Marquisat de Mantoue, sur-le-tout coupé de deux et parti de deux : 1, de l'Empire d'Orient; 2, de Bohême; 3, de Gonzague; 4, de Jérusalem; 5, d'Aragon; 6, de Montferrat; 7, de Saxe; 8, de Bar; 9, de Constantinople.

A partir de Vincent de Gonzague (1562-1612)
Duc de Mantoue et de
Monteferrat
Du Marquisat de Mantoue, sur-le-tout coupé de deux et parti de deux : 1, de l'Empire d'Orient; 2, de Bohême; 3, de Gonzague; 4, de Jérusalem; 5, d'Aragon; 6, de Montferrat; 7, de Saxe; 8, de Bar; 9, de Constantinople; à un écusson d'Autriche, surmonté d'une couronne d'archiduc, brochant en chef de l'écu.
(l'écusson d'Autriche est une une concession accordée à Vincent, en tant que fils de l'Archiduchesse Eléonore d'Autriche).
En 1627, à la mort de Vincent II de Gonzague, la couronne de Mantoue, passe après un conflit entre l'Autriche et la France, à la branche des Gonzague, Ducs de Nevers (les candidats de la France). Puis, en 1708, à la mort sans héritier mâle de Charles IV de Gonzague, le Duché est partagé entre la Sardaigne et l'Autriche qui le fusionne en 1785 avec le Duché de Milan, lui-même obtenu en 1713 par la Paix d'Utrecht.