AccueilPéninsule italienneVenise
République de Venise
ArmesGrandes ArmesDoges de Venise
Armes



République de Venise
D'azur, au léopard ailé d'or, tenant de ses pattes avant un livre ouvert d'argent,
portant les texte "PAX TIBI MARCE EVANGELISTA MEUS".
(on trouve plusieurs variantes de ce blason, notamment sur fond gueules,
et/ou une terrasse sinople)

Grandes Armes

Grandes armes de la République de Venise au XVIIIème siècle
Parti de 3 et coupé de 3 : 1, de Frioul; 2, de Padoue; 3, de Trévise; 4, de Bellune;
5, de Vérone; 6, de Brescia; 7, de Vicence; 8, de Feltre;
9, de Bergame; 10, de Crema; 11, de Corfou; 12, de Zante;
13, d'Adria; 14, de Polesine; 15, de Céphalonie; de Cherso;
sur-le-tout en chef, écartelé de Jérusalem; de Lusignan; d'Arménie et de Chypre, l'écu couronné;
sur-le-tout à dextre, de Candie (Crête), l'écu couronné;
sur-le-tout à sénestre, écartelé, de Dalmatie; de Croatie; de Rascie et d'Albanie, l'écu couronné;
sur-le-tout en pied, d'Istrie, l'écu couronné;
sur-le-tout en abîme, de Venise, l'écu couronné du bonnet de Doge.
En 1797, suite à l'invasion française, la République de Venise est dissoute et par le Traîté de Campo-Formio l'ensemble de son territoire est céde à l'Autriche. En 1805, par le Traîté de Presbourg, Venise et la Vénétie, sont rattaché au Royaume d'Italie, créé par et pour Napoléon.
En 1814, la Vénétie fait retour à l'Autriche, qui avec le Milanais va former le Royaume de Lombardie-Vénétie, avec pour Souverain, l'Empereur d'Autriche.
Enfin, en 1866, suite à la guerre d'unification italienne, la Vénétie est cédée au nouveau Royaume d'Italie.